Névralgie pudendale et ostéopathie

Névralgie pudendale et ostéopathie

La névralgie pudendale est une atteinte du nerf pudendal présent dans le petit bassin. Elle touche une personne sur 2000 et plus particulièrement les femmes.

La névralgie pudendale peut aussi se superposer avec d’autres névralgies périnéales comme le montre la figure ci-dessous.

Névralgie ilio-inguinale, névralgie pudendale, névralgie clunéale, névralgie génito-fémorale
Territoires douloureux du périnée

Les symptômes

Cela apparaît essentiellement en position assise.

Les manifestations sont notamment des brûlures, des décharges électriques au niveau de la région génitale, anale, voire les 2. Une sensation d’avoir une balle de Ping Pong ou de tennis peut être présente au niveau de l’anus.

Les patients se sentent mal compris. On leur fait souvent la réflexion que c’est psychologique.

Cette pathologie est très dure à vivre. Elle crée un mal-être profond pouvant engendrer de la dépression.

Les circonstances d’apparition

– constipation ;

– hémorroïdes ;

– pratique sexuelle ;

– position assise prolongée sur quelque chose de dur comme la pratique du cyclisme ;

– perte de poids importante à la suite d’un by-pass ou d’une sleeve ;

– etc…

Le diagnostic

La personne pourra donc voir de nombreux praticiens avant que le diagnostic soit posé.  Beaucoup de médecins ignorent ou ne pensent pas au nerf pudendal.

Les grands axes du traitement médical

Les antalgiques comme le paracétamol, la morphine et les anti-inflammatoires sont souvent inefficaces.

Seuls les anti-épileptiques, les infiltrations et certains anti-dépresseurs pourront apporter un certain soulagement.

La chirurgie pourra être envisagée en dernier recours.

Névralgie pudendale et ostéopathie

Il semble que peu d’ostéopathes prennent en charge cette pathologie en raison de sa spécificité.

Pourtant, l’ostéopathie peut apporter énormément de confort, de soulagement.

L’intérêt, par des techniques non invasives, va être de détendre tout la région du petit bassin et par conséquent le nerf pudendal.

Le travail de détente doit s’étendre aux autres zones du corps qui pourraient avoir une répercussion sur le périnée (abdomen et membres inférieurs notamment).

En moyenne, il faut 2 à 3 séances d’ostéopathie au départ pour stabiliser la région. Certains patients ressentent le besoin de refaire de temps en temps une séance de rappel.

AUTEUR

Christophe Durand Ostéopathe D.O. à Villers-Lès-Nancy (54600)

Prenez rendez-vous