Récupération Musculaire et Ostéopathie

Les étirements, le stretching doivent être adaptés à chaque sport et à chaque sportif (âge, forme du moment, conditions extérieures). C’est un domaine très technique où on entend Tout et Son Contraire. Il est important de bien s’entourer et d’écouter les professionnels de la santé et les conseils des sportifs expérimentés.

Alors, comment bien préparer son activité sportive, avant et après l’effort, que l’on soit un amateur ou pas ?

Globalement, il y a 2 phases encadrant l’activité sportive : l’échauffement et la phase de récupération.

L’échauffement

Comme son nom l’indique, il va consister à augmenter la chaleur corporelle aux alentours de 39°C, température optimale pour les muscles, le métabolisme énergétique, les nerfs et les vaisseaux : meilleur rendement avec moins de risque de blessures.

Succinctement, l’échauffement doit comporter :

– un échauffement global cardio-respiratoire afin d’augmenter la température corporelle ;

– puis un échauffement spécifique au sport pratiqué afin d’avoir des muscles performants : étirements dynamiques c’est-à-dire dans le mouvement et non en statique. Les assouplissements seront plutôt réservés aux gymnastes qui ont besoin d’un surcroit de souplesse.

La récupération juste après l’effort

L’hydratation est importante avec une reprise progressive de l’alimentation afin d’apporter au corps l’eau, les minéraux, les protéines et les glucides qu’il aura perdu pendant l’effort.

Le stretching, adapté à chaque sport, concernera les muscles qui auront travaillé en concentrique (en position courte). Les autres muscles seront traités quelques heures à plusieurs jours après l’effort.

Stéphane Diagana, ex-athlète de haut niveau explique bien cela dans 2 vidéos (Les bons étirements après le sport et Les 5 erreurs à ne pas commettre après le sport) à propos de la course à pied, le running.

Récupération Musculaire

Récupération Musculaire et Ostéopathie

Les petites contractures, les nœuds présents au cœur du muscle auront du mal à partir avec le stretching qui risque d’ailleurs d’être inconfortable voire douloureux. Ce sera un signe d’alerte, d’appel. Un tel muscle, hétérogène dans sa constitution et dans sa tension, sera plus fragile. Il sera plus sujet aux micro-lésions voire aux lésions plus importantes.

Il est donc important de sensibiliser les sportifs. L’ostéopathe sera un acteur majeur dans la prévention. Et comme beaucoup de sportifs, essentiellement amateurs, ne font pas de stretching, ils n’auront donc pas cette alerte. L’ostéopathe aura aussi un rôle curatif en allant déloger ces nœuds musculaires.

Cette dernière partie est également valable pour les non-sportifs. C’est ce que je vois en permanence au cabinet.

AUTEUR

Christophe Durand Ostéopathe D.O. à Villers-Lès-Nancy (54600)

Prenez rendez-vous

Suivez-moi sur Facebook

Google Maps

Horaires

Téléphone : 06 59 18 67 62
Sur Rendez-vous :
Du Lundi au Samedi de 08h à 20h

Mes confrères ostéopathes que je vous recommande :

Mes Conseils, Mes Articles, Mes Vidéos...

Vous allez recevoir un mail pour confirmer votre inscription !